Que faire en cas de harcèlement sur Meetic ?

Meetic, l’un des précurseurs des plateformes de rencontre, compte actuellement des milliers de membres, dont quelques personnes malveillantes. Voici les mesures à prendre pour mettre fin à leur harcèlement.

conseil harcelement meetic

Réagir calmement et bloquer le harceleur

Bien que Meetic soit payant, de nombreuses personnes malintentionnées sont prêtes à payer pour y accéder. Dans la majorité des cas, leur comportement est motivé par une obsession ou par une envie de vengeance. Ils peuvent alors faire passer des rumeurs en ligne ou par téléphone. Parfois, ils envoient des messages de provocation ou des insultes. La première mesure à adopter est alors de ne pas paniquer et de se retenir de répondre, puis de bloquer le harceleur. Si possible, il faut ensuite protéger les données personnelles afin que les harceleurs ne puissent plus y accéder. Cependant, le plus important est d’informer les responsables de la plateforme en suivant les consignes qui se trouvent sur le site.

Alerter les responsables de Meetic

Les responsables de cette plateforme offrent la possibilité à tous ses membres de les contacter en cas de comportement douteux d’un de leurs membres. Le service de modération peut alors traiter la plainte et supprimer, si nécessaire, le profil en question. Les modérateurs ont pour rôle de veiller au respect des règles de conduite et à la sécurité des personnes qui sont inscrites sur le site. Si le harcèlement commence à monter d’un cran et à avoir des impacts sur la vie personnelle de la personne harcelée, il faut alerter les autorités compétentes en termes de cybercriminalité.

Prévenir la police ou la gendarmerie

Les harcèlements en ligne se transforment parfois en véritable cauchemar pour la victime. Ils nuisent à son équilibre psychologique, à sa vie de famille et même à son travail. Dans ce cas, elle peut choisir de porter plainte auprès des responsables de la sécurité publique de sa localité. Elle a même le droit de recourir à la justice et de prévenir le procureur de grande instance de sa région. Il faut alors qu’elle réunisse toutes les preuves nécessaires à l’enquête à savoir l’identité du harceleur (s’il n’est pas anonyme), les messages échangés, les photos et les captures d’écran. De plus, Meetic est ouverte à toute collaboration.

Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32239.

Il peut donner toutes les informations sur le harceleur et sur les détails des événements, si c’est nécessaire. Choisir une personne à qui confier ses tourments peut également être utile surtout sur le plan psychologique puisque le soutien moral est important dans ce type de situation. Toutefois, pour une meilleure protection, il vaut mieux toujours contacter la gendarmerie ou la police.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web