Comment lui avouer que la première rencontre a été un fiasco

Que ce soit pour la femme ou pour l’homme, louper une première rencontre amoureuse est une situation à la fois désagréable et déstabilisante. Puis, de le confesser à l’autre, n’est pas non plus évident, selon les sentiments du moment, et surtout la sincérité dans la démarche.

echec premier rdv

Ce n’est pas une personne qui vous convient ?

La rencontre de deux êtres pour la première fois, est un instant de crainte, mais également d’espoir. Les deux personnes, si elle sont sincères et honnêtes, doivent vivre l’instant de la même manière, et tout faire pour que cela fonctionne. Or, ce n’est pas toujours le cas, lorsque l’un ne semble pas correspondre aux attentes de l’autre ou que l’un des des deux a été à la hauteur et que l’autre a fait preuve de maladresse, de gaucherie etc.

Généralement, celui ou celle qui a été médiocre pendant le rendez-vous, est tout à fait intègre, et s’en veut vraiment d’avoir tout raté, en espérant malgré tout que la magie va opérer quand même. En revanche, c’est beaucoup plus délicat pour l’autre de lui dire la vérité, de préciser qu’il n’y aura pas de suite. Il faut pourtant tenter de rester loyal et de ne pas donner de faux espoirs à celui ou celle qui continue à y croire en dépit de la révélation.

Comment lui dire ?

Il y a plusieurs façons de procéder dans cette situation délicate. Il y a la personne, qui va tout simplement cesser toutes communications, en ne rappelant jamais celui ou celle qui s’est loupée lors du premier rendez-vous. Il y a l’autre personne, qui va essayer d’expliquer brièvement la raison pour laquelle il n’y aura pas de continuité dans la relation, mais uniquement par le biais des « texto ». Elle préfère écrire juste l’essentiel, sans pour autant prendre la responsabilité de téléphoner en direct. Dans les deux cas précis, ce sont des individus dénués de courage, et qui se défilent devant leurs propres responsabilités. Ces façons de faire engendrent d’autant plus un supplice supplémentaire à celui ou celle qui a perdu tous ses moyens lors du rendez-vous, car cette attitude de lâcheté peut le ou la plonger davantage dans la tristesse, et la perte irréversible de la confiance en soi, surtout dans ce domaine.

Puis, il reste une dernière catégorie de gens concernés, qui vont prendre leur « courage à deux mains » et entrer en contact avec l’élu(e) déçu et décontenancé. Ils vont expliquer gentiment la raison de leur déception mais tout en avouant la nature de leurs sentiments et le désir de se revoir. Il n’y a pas mort d’homme en soi, simplement une question centrale de respect et de transparence.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web